Éditorial de la SFMPL

Décembre 2017.
Par le Docteur Christophe de JAEGER.

ENVIRONNEMENT : MAIS QUELLE PRÉVENTION AU JUSTE ?

Toutes les personnes qui se préoccupent de santé ne peuvent rester indifférentes à leur environnement. Notre organisme est en interaction constante avec ce qui l’entoure. On parle de pollutions sonores, de pollutions lumineuses, etc… facilement mesurables,  mais il existe d’autres pollutions beaucoup moins appréciables : les métaux lourds (ou éléments traces), les pesticides, les perturbateurs endocriniens, sous formes solides, liquides ou gazeuses. Leurs conséquences sur la santé est difficiles, très difficiles à apprécier en l’état et ceci d’autant plus que leurs toxicités sont variables en fonction de chaque individu et du contexte dans lequel il vit.

Le temps est également un facteur important rendant le lien de causalité entre un toxique (quel qu’il soit) et une situation clinique difficile à établir. Une toxicité peut être immédiate et massive et donc facile à mettre en évidence, ou bien au contraire, ne se révéler qu’en fonction de sensibilités génétiques, d’autres situations cliniques ou pathogènes, de l’exposition à un ou des autres toxiques et ceci immédiatement ou dans 25 ans…, voire dans la génération suivante.

A l’inverse, on peut voir des personnes ou des groupes de personnes se focaliser sur une substance au nom barbare sans objectivement savoir si nos contemporains y sont réellement exposés, à quelles doses et s’il existe une vraie toxicité ou non.

Parler santé, sans savoir mesurer objectivement la teneur dans notre environnement direct de telle ou telle substance, est un exercice voué à l’échec. La démarche scientifique veut donc que l’on rassemble un nombre suffisant de personnes dans toute la France et qu’ils se soumettent à des investigations permettant de connaitre leur exposition aux toxiques et leurs statuts physiologiques par la mesure de leurs âges physiologiques.

C’est la raison pour laquelle la SFMPL va lancer une grande étude nationale pour identifier les substances présentes réellement dans nos organismes et celles potentiellement responsables d’un impact sur notre santé.

Si vous êtes un professionnel de santé intéressé par un tel travail, rejoignez-nous !

Oeuvrons ensemble !

Bonnes fêtes de fin d’année à tous

A très bientôt

Docteur Christophe de JAEGER
Président SFMPL
christophe.dejaeger@sfmpl.fr